Le Off des boiteux

      Aucun commentaire sur Le Off des boiteux

Claudiquant presque, nous étions une grosse poignée à prendre part au Off organisé par le groupe local de réflexion. Un brin provocateur le thème de la discussion était incarné en une question. « À l’heure où l’agriculture doit se mettre en marche, que fait-on des agriculteurs boiteux ? » Chevilles ouvrières du groupe local Jean-Luc Bongiovani et Christian Manauthon revenaient d’abord sur le OFF de 2016 où nous avions mis en question les coopératives. « Nous menons ce Off pour essayer de trouver des solutions, des outils qui nous aident. Donc l’an dernier, nous nous sommes réunis, comme le Off l’avait suggéré, pour réfléchir à ce que nous pourrions dire à notre coopérative. Et nous l’avons fait lors de l’assemblée générale de secteur. » Ce qui leur valut d’être invités à déjeuner avec le président de la dite coopérative. Ensuite, entrant dans le débat, il a fallu définir ce qu’était un agriculteur boiteux. Pour nous rendre compte qu’il existait autant de définitions que la poignée de participants réunis lors de cette soirée d’été.

Définitions

Pour les uns, c’est l’agriculteur qui ne parvient pas à vivre de son métier, pour d’autres celui qui est uniquement sujet aux conseils de son technicien, pour d’autres encores, le seul fait d’être engagé dans une filière longue était un signe de boiterie. Jusqu’à ce que nous interrogions la représentation même de boiterie. Lorsqu’il s’est agit de plonger dans les causes, on a parlé du marché, du système, de l’INRA qui aurait propagé un modèle mortifère pour finalement nous pencher sur le cas des chercheurs boiteux, si si il en existe. Difficile au final de dire que Jean-Luc et Christian pourront faire de cette longue et passionnante discussion, mais elle à permis de poser des contours, finalement assez précis, sur le malaise des boiteux, des hors normes, des bêtes curieuses. Qui, c’est ce qui transpire de ces échanges, auront peut-être raison. Demain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *