La nature, la technique, et l’homme : la guerre des Trois aura-t-elle lieu?

130731-008  Le programme des 23es Controverses est quasiment bouclé. Parmi les intervenants, signalons entre autres l’économiste Daniel Cohen, les philosophes Bernadette Bensaude-Vincent, Etienne Klein ou encore Bernard Stiegler,  le président du comité scientifique du Haut Conseil des Biotechnologies, Jean-Christophe Pagès, des responsables associatifs tels que Sylvian Doublet pour Solagro, des patrons de start-up agricoles telles que Naïo Technologies, des agriculteurs, des députés européens, sans oublier l’apport du groupe de réflexion local et d’un cercle de  jeunes agros. Le tout en présence de Philippe Mauguin, président-directeur général de l’Inra.

La nature, la technique et l’homme : la guerre des Trois aura-t-elle lieu ?
PROGRAMME

D’un côté, il y a, dans nos sociétés, un « retour » de la nature et des valeurs qui lui sont conférées, en réaction notamment au règne du virtuel et de la course à la productivité. Une nature teintée parfois de religiosité quand il s’agit de la sanctuariser pour mieux la protéger de l’homme et de ses activités. De l’autre, il y a ces logiques technicistes puissamment à l’œuvre qui, poussant à l’efficacité maximale et parées d’un pouvoir émancipateur, envahissent tout l’horizon de nos modes d’organisation sociale, professionnelle, économique, culturelle…

Entre ces deux pôles, nombreux sont les clivages et les déplacements de frontière, entre ce qui est considéré comme « naturel » ou « artificiel », « sauvage » ou « domestique » mais aussi sur la place de l’homme, « hors » ou « dans » la nature, « avec » ou « malgré » la technique, sans oublier les conséquences sur la notion même de travail…
Des champs de tensions que cette 23ème édition des Controverses européennes de Marciac se propose d’investir à travers des exemples concrets en matière d’agriculture, d’alimentation et de sciences du vivant.

Téléchargez le programme complet et actualisé en PDF Programme des 23es Controverses européennes de Marciac 

Vendredi 28 juillet- Sur le champ de batailles

Que perçoit-on aujourd’hui des relations entre nature, technique et homme ? Tensions, bouleversements, reconfigurations…

9H30/10H00 Accueil

10H00/10H30 – Ouverture
Par Philippe MAUGUIN, PDG de l’Inra, Francis DAGUZAN, vice-président de la Communauté de communes Bastides et Vallons du Gers, et Carole DELGA, présidente de la Région Occitanie (sous réserve).

10H30/10H45 – Etat des lieux par le Groupe Local de Réflexion. (1)

10H45/11H40 – CONVERSATION – Sommes-nous dans une guerre de positions ?
Où en sont les relations entre l’homme, la nature et la technique en Occident ? L’impact des nouvelles technologies et du « retour » de la nature.
Bernadette BENSAUDE-VINCENT, professeure d’histoire et de philosophie des sciences à l’université Paris Nanterre et à l’EHESS,
Catherine LARRERE, professeur émérite de philosophie, membre du Comité d’éthique de l’Inra,
Jean-Christophe PAGES, président du Comité scientifique du Haut Conseil des Biotechnologies (HCB), professeur à l’université François Rabelais de Tours et praticien hospitalier.

11H40/12H00 – Echanges avec le public

12H30/14H00 – Déjeuner sur place

14H15/16H15  – FORUM – Biotechs, ubérisation et robots agricoles en débat
Co-animé par le groupe de réflexion « Les Jeunes de Marciac ». Les points de vue antagonistes concernant l’irruption des nouvelles technologies dans l’agriculture et leurs conséquences socio-économiques.
Sylvain DOUBLET,  Solagro.
Frédéric GERARD, journaliste à L’avenir agricole,
Julien REYNIER, coopérative l’Atelier Paysan,
Gaëtan SEVERAC, Société Naïo Technologies.
Christophe PERRAUD, secrétaire général de la FNCUMA,
Jacques MATHIEU, directeur d’Arvalis.

16H15/17H00  – DISPUTE –  L’homme est-il devenu un passager clandestin ? 
Bernard STIEGLER, philosophe,  directeur de l’Institut de recherche et d’innovation du Centre Pompidou
Patrick DENOUX, professeur de psychologie interculturelle, Université de Toulouse-Jean Jaurès.
Pour le premier, la fuite en avant technologique est une nouvelle forme de barbarie qui court-circuite tout ce qui contribue à l’élaboration de la civilisation, générant une perte de repères et une désespérance. Pour le second, les nouvelles technologies lancent un défi au psychologue dans sa compréhension du phénomène humain.  Les identités et les pratiques subissent là un bouleversement tel qu’il convient de l’envisager comme une véritable mutation culturelle.
Face à une telle déstabilisation, quelles pistes, quelles issues possibles pour les individus comme pour la société ?

17H00/17H20 – Echanges avec le public

. Le OFF du Groupe Local

Samedi 29 juillet- Place à la concorde ?

10H00/10H30 – Les étonnements de
Karfa DIALLO, membre de l’association sénégalaise Enda Pronat (promotion de l’agroécologie) soutenue par le Comité français pour la solidarité internationale (CFSI)
Dominique DESJEUX, professeur d’anthropologie sociale et culturelle à Paris-Sorbonne.

10H45/12H00 – Les cercles d’échanges.
Les participants répartis en plusieurs cercles instruisent collectivement le sujet.

12H00/12H30 – Restitution des cercles d’échanges

12H45/14H15 – Déjeuner

14H30/15H30- INTERVENTIONS – Redéfinir le  progrès
Etienne KLEIN
, physicien et docteur en philosophie des sciences, professeur à l’Ecole Centrale à Paris, directeur de recherches au CEA.
Daniel COHEN, économiste, membre fondateur de Paris School of Economics (PSE), professeur et Directeur du département d’économie de l’Ecole Normale Supérieure.

15H30/16H15 – Echanges avec le public

16H15/ 17H15 – TABLE RONDE – Redéfinir la politique européenne
Restitution du groupe de réflexion Bruxelles en présence de personnalités européennes, dont l’eurodéputé Eric ANDRIEU (France).

17H15/18H00 – Echanges avec le public

18H00/18H15 – Clôture par deux invités surprises

 

(1) Le Groupe local de réflexion réunit une trentaine de citoyens du Gers et des Hautes-Pyrénées (agriculteurs, enseignants, élus…) pour contribuer, au plan local,  aux réflexions des Controverses de Marciac.

Les 23èmes Controverses sont organisées par la Mission Agrobiosciences-Inra et la Communauté de Communes Bastides et Vallons du Gers. En partenariat avec Jazz In Marciac et La Ruche Qui Dit Oui, et avec le soutien financier de la Région Occitanie et de la FNCuma.

Renseignements : controverses.marciac [@] gmail.com
Suivre les Controverses sur les réseaux sociaux : #ControversesdeMarciac

 

7 thoughts on “La nature, la technique, et l’homme : la guerre des Trois aura-t-elle lieu?

  1. Harzig Jean

    Bonjour,

    voilà encore un programme très prometteur. Je serai volontiers des vôtres encore cette année

    Jean Harzig, rédacteur en chef du magazine végétable

    Reply
  2. Valeria Medina

    Bonjour,
    seulement deux femmes sur quatorze intervenants annoncés, ce n’est pas très représentatif et cela est regrettable. La recherche est riche de ses profils divers et il est visible que vous êtes soucieux-euses de montrer cette diversité, allez encore un effort.
    Merci de votre attention.

    Valeria Medina

    Reply
    1. Valérie Péan

      C’est hélas vrai. Je vous assure pourtant que nous y prêtons attention. Il s’avère que quand nous cherchons les intervenants, en fonction très précisément de leur apport possible, nous « tombons » quand même en majeure partie sur des hommes. Bon, nous allons être encore plus attentives car nous pourrions faire mieux… Mai, à la tribune, il y aura en majorité des animatrices…

      Merci pour votre commentaire

      Valérie Péan

      Reply
  3. Isabelle Vinson

    Bonsoir,

    Le programme imprimé est légèrement différent : le vendredi après-midi MM. Perraud (Fncuma) et Mathieu (Arvalis) sont annoncés.
    Qu’en est-il?

    Bonne soirée
    Isabelle Vinson

    Reply
    1. Sylvie Berthier

      Bonjour
      Je vous confirme que Christophe Perraud et Jacques Mathieu sont bien confirmés.
      Bien cordialement

      Reply
  4. pratiquer de l'agriculture bio

    Bonjour,

    Je crois que ce genre de débat est vraiment intéressant vu qu’on observe une certaine contradiction entre ces 3 éléments en ce moment pourtant, ils devraient être complémentaires. L’utilisation des fumures chimiques ou machines industrielles ont des effets néfastes sur la santé du sol et l’environnement, La pratique ancestrale de l’homme comme les feux de brousse en Afrique…
    J’en profite pour vous proposer ce blog sur la pratique de l’agriculture bio que vous découvrez sur: http://agrodevelopment.com/guide-pour-pratiquer-une-agriculture-biologique

    A très bientôt !

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *